SOLIDAYS 2015 / Jour 3 : conclusion en beauté avec Damian Marley, Parov Stelar,...

Clap de fin pour Solidays. Pour terminer une édition 2015 très réussie et avec une fréquentation en hausse, c'est sous un soleil de plomb que le festival a vibré hier avec des artistes au rendez-vous. Moriarty, Damian Marlet, Chinese Man, Zebda, Fakear, Parov Stelar, on vous raconte ce qu'on a vu !

 © Lam Le Thanh

© Lam Le Thanh

Jour 3. On n'est pas fatigués ! La programmation commence plus tôt aujourd'hui. C'est le Tournedisque qui entame la journée à la Greenroom juste avant que la foule s'affaire vers la large scène "Bagatelle". Moriarty y commence son concert à 16h face à une marrée humaine. Certains bronzent, d'autres chantent, c'est bon enfant.

Après le traditionnel patchwork des noms sur la scène "Paris", l'ambiance monte d'un cran avec l'arrivée en immense star de Damian Marley, fils Marley, comprenez Bob. Alors là, nous y sommes, les choristes enchaînent les gimmick et le jeune prodige balance ses mélodies reggae à l'américaine. Point d'orgue avec les reprises de "Could You Be Loved" et "Get Up Stand Up" de son père. C'est bien simple, tout le monde chante.

A peine remis de cette vague de plénitude que Chinese Man retenti non loin de là. C'est LA prestation de la soirée avec la quasi totalité du festival sur place pour admirer ces guerriers du son sur leur hip hop 90's. Le chanteur se jette dans les bras du public micro à la main. Du beau spectacle ! 

Nos oreilles sont contentes, et c'est maintenant les yeux qui vont en prendre pour leur grade. La Color Party sur Zebda bat son plein alors que le "Cesar Circus" attire notre attention. Un chanteur à la voix déchirée façon Otis Redding, un micro et un orchestre. C'est St Paul & The Broken Bones. Du groove en plein coucher de soleil, on n'a pas pu résister. A côté pourtant, l'excellent Fakear déploie son électro sous le "Dôme".

Vient déjà l'heure de clôturer ces trois jours de bonheur avec The Parov Stelar Band. C'est l'apothéose. La chanteuse charismatique fait monter la température entourée du duo trompette-saxophone, sous un beat fracassant. Le mélange entre nouveautés et anciens titres fédère la foule pour un concert passé trop vite.

Si on fait le bilan, l'édition 2015 du festival est un réel succès. Une fréquentation en hausse, des bénéfices en hausse et une programmation éclectique pour le plus grand bonheur des festivaliers solidaires. A l'année prochaine !