NOISERV : douceur et poésie au coeur du Pavillon de l'Arsenal

Ce week-end, le tout nouveau Festival Paris Music lançait sa première édition. Sur trois jours, avec une programmation éclectique et des performances live au quatre coins de la capitale, l'événement a permis de mettre en lumière plusieurs artistes, dont le Portugais David Santos, à l'origine du projet Noiserv. Découvrez notre live report ! 

 © Capture Youtube

© Capture Youtube

Un lieu atypique suffit parfois à sublimer une prestation musicale. C'est ici toute l'ambition du festival Paris Music. Pour sa première édition les 17, 18 et 19 mars dernier, l'événement a investi les salles les plus emblématiques mais aussi les plus étonnantes de la capitale comme notamment la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris ou la Crypte Archéologique du Parvis Notre-Dame ! Habitué des expositions, le Pavillon de l'Arsenal s'est quant à lui transformé en salle de concert pour accueillir quatre artistes vendredi soir, dont Noiserv.

Aux alentours de 20h, le musicien d'origine portugaise prend place au milieu de tous ses instruments. Pas moins de trois pianos, deux xylophones, un mini accordéon mais aussi un appareil photo vintage entourent David Santos. Une à une, il nous livre ses comptines tout en finesse, avec passion et générosité. Après le plus connu "This is maybe the place where trains are going to sleep at night", l'artiste enchaîne avec "Bullets On Parade", repris plusieurs fois suite à un léger incident technique corrigé avec brio. Sa maîtrise de l'enregistrement multipiste lui permet de tout faire, du chant aux accompagnements, ce qui semble combler le public rêveur. Un beau moment, authentique et simple.

Découvrez Noiserv en live :

Toute l'actualité de Noiserv sur sa page Facebook et son site officiel !